Que se passe-t-il quand le stress vous envahit ? Comment réagir ?


réagir stress

Comprenez bien que le stress n’est pas un effet de l’esprit, fruit de votre imagination ou produit d’une excessive sensibilité.

Quand vous ne savez pas réagir correctement à certains facteurs de stress, votre organisme, par l’intermédiaire de l’hypothalamus, libère des hormones qui vont augmenter votre fréquence cardiaque (votre cœur se met à battre à toute allure), votre système respiratoire (vous respirez mal, vous avez le souffle court, vous avez l’impression que vous manquez d’air), votre sécrétion glandulaire (vous transpirez, vos mains sont moites, vous pouvez même sentir un besoin d’uriner) et votre concentration musculaire (tension nerveuse, votre cou est rigide, vous ressentez un nœud à la gorge…).

Mister Stress en trois phases

Il semblerait que l’on peut identifier trois phases, deux sont normales, la troisième préoccupante.

1. La première est la phase d’alarme

campanello

C’est le moment où vous vous trouvez confronté/e à l’évènement bouleversant ou potentiellement tel.  L’ étude du docteur Hans Selye explique que « l’organisme réagit à cette « attaque » en stimulant les glandes surrénales afin qu’elles libèrent de l’adrénaline et que le corps puisse réagir immédiatement. Le rythme cardiaque et la tension artérielle augmentent, certains muscles se contractent et du glucose est libéré dans le sang. »

C’est utile et important car cela conditionne une bomme réponse au facteur stressant. La perception est activée (important pour identifier un danger par exemple), la force musculaire décuplée (fondamentale pour affronter un ennemi) et les réflexes sont eux aussi bien meilleurs (fondamental pour la survie).

2. Puis survient la deuxième phase, appelée la phase de résistance

stress_résistance

Le même document continue « L’organisme libère ensuite d’autres hormones, dont le cortisol (hormone qui  intervient dans la régulation de la tension artérielle, de la fonction cardiovasculaire, de la fonction immunitaire), la dopamine (= hormone du plaisir), des endorphines (= hormones du bien-être), la sérotonine (= hormone du sommeil et de l’apaisement). » À quoi cela sert-il ? À choisir instinctivement la réponse la meilleure et la plus adaptée au facteur stressant qu’il soit physique (vous êtes menacé/e ou attaqué/e et vous pouvez alors réagir par une contrattaque ou une fuite) ou de nature psychologique (votre professeur, votre mère ou votre patron vous opprime, et cette fois vous sentez que votre limite est dépassée et vous décidez de réagir).

Normalement, quand vous avez repris le contrôle de la situation et retrouvé votre calme, votre organisme doit reprendre son fonctionnement habituel et tout peut alors rentrer dans l’ordre. Vos paramètres de fonctionnement redeviennent normaux.

3. La troisième phase est la plus délicate, c’est la phase dite d’épuisement

stress_santè

Si vous vous trouvez confronté/e, de façon répétée ou dans une succession en crescendo, cela risque d’épuiser votre capacité de résistance.

« L’organisme entre alors dans la 3ème phase : la phase d’épuisement. Les hormones produites afin de gérer les situations stressantes sont produites quasi-continuellement ce qui coûte à l’organisme une énergie bien trop importante. L’excès de cortisol bloque la production de nouveaux neurones dans l’hippocampe (région du cerveau qui agit sur l’humeur), ce qui pourrait mener à la dépression ».

Pour parler en termes plus simples, cette situation de stress chronique risque de compromettre gravement la santé car pour compenser l’agitation ou l’état d’apathie, il est souvent fait recours à des mécanismes malsains qui vont renforcer la phase d’épuisement : l’alcool, la cigarette, la dépendance de médicaments ou drogues, la boulimie, la fuite dans le sommeil… fuites de la réalité qui ne font qu’augmenter les problèmes de fond non résolus. L’organisme risque de s’épuiser.

Si nous sommes responsables de notre santé comme je vous l’ai déjà dit et que nous ne pouvons pas modifier certaines situations, nous pouvons utiliser des outils simples et efficaces : la Relaxation.

Apprenez donc des techniques simples de relaxation.

©Amanda Castello

techinique_de_relaxationRELAXAtion

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *