Confiance en soi : la technique du miroir ou comment transformer un chat en lion 3


Faites-vous confiance ! Les réponses sont déjà en vous

Marc s’est habillé super élégant aujourd’hui. Il a un entretien d’embauche dont peut dépendre son avenir. Son dossier est bon, il le sait. D’ailleurs, s’il a été convoqué c’est justement parce que son profil a retenu l’attention, ça aussi il le sait. Il a un bel aspect, soigné, type sportif, le genre sérieux qui donne confiance, il le sait. Alors s’il sait tout cela parfaitement pourquoi ses mains sont-elles moites ? pourquoi la sueur coule-t-elle doucement dans son dos ? pourquoi tapote-t-il sur sa cuisse comme un obsédé ? pourquoi a-t-il la bouche sèche au point d’avoir du mal à déglutir ? pourquoi sent-il un nerf incontrôlé qui fait trembler sa paupière ?

Confiance_en_soi

Marc manque de confiance en lui

 

Marc est assis dans la sale d’attente. Il n’est pas seul. Il regarde rapidement, juste un coup d’œil.

-Mais qui sont tous ces gens ? se demande-t-il ? des candidats, comme moi… sûrement meilleurs que moi… leur CV est certainement plus riche que le mien… ils parlent sans aucun doute mieux l’anglais…

 Le cœur de Marc bat si fort qu’il a l’impression que tout le monde l’entend.

 -D’ailleurs, cette fille qui vient de lever la tête… elle s’en est rendue compte… elle me sourit, mais pourquoi ? Je dois avoir la mine défaite et elle a pitié… oui, c’est ça, je suis tellement minable, qu’elle a pitié !

 La respiration de Marc s’accélère, il grince des dents. Nerveusement, il passe et repasse une main sur ses cheveux. Il est tellement  tendu qu’il en a mal aux muscles, surtout au niveau des épaules. Il perçoit comme une barre de fer à la base de son cou avec des picotements désagréables, une sensation de brûlure. Il fait alors craquer ses jointures et les gens le regardent. Il sourit bêtement, hausse les épaules et baisse les yeux.

 -Mais qu’est-ce que je fous ici ? ça ne rime à rien… de toutes façons, ils ne me prendront pas… je perds mon temps et je le fais perdre aux autres…

 Marc s’aperçoit que la fille qui lui a souri tout à l’heure, l’observe. Il rentre la tête dans les épaules encore davantage et fixe la pointe de ses chaussures. S’il pouvait devenir invisible…

-Cet enfer ne finira-t-il pas ? De quoi ai-je l’air ? d’un paumé, voilà ce que doit se dire la fille, quel pauvre type ! voilà ce qu’elle doit penser.

 Soudain quelqu’un lui tape sur l’épaule, doucement. Tout en continuant à regarder ses mocassins, il voit alors, devant, une paire de souliers de femme. La main ne tapote plus mais s’est posée sur son épaule. Il ose enfin relever la tête. Elle est là, face à lui et continue de sourire.

 -Un sourire si beau, se dit-il… en d’autres circonstances… mais que me veut-elle ?

-La place est livre ? demande-t-elle en indiquant le siège à coté. Marc fait un signe d’assentiment tout en se demandant pourquoi elle veut s’assoir ici alors qu’elle avait déjà une chaise.

-Vous permettez que je vous aide ?
Sa voix est douce, note Marc sans réagir. Son subconscient analyse pour lui et lui transmet ces informations car il se sent bien incapable de toute réflexion élaborée. Il n’arrive même pas à prononcer une parole.

-Vous êtes là pour le colloque n’est-ce pas ? Et sans attendre de réponse, elle enchaîne. Respirez. Essayez de libérer votre esprit. Ne pensez pas au colloque, concentrez-vous sur votre respiration, pensez seulement au geste d’inspirer et d’expirer. Si vous vous obligez à porter votre attention seulement et exclusivement sur le mécanisme de votre respiration, vos pensées agitées vont disparaître et vous allez vous sentir bien. Essayez.

Marc est interloqué mais s’exécute sans rien dire. Il la regarde, car avec les deux doigts de sa main droite elle indique ses yeux. Il ne peut que se perdre dans ces yeux couleur noisette. Son sourire est toujours là, apaisant.

-Redressez-vous, mettez vos deux mains sur vos cuisses, à plat, fermez les yeux et ne pensez qu’à votre respiration. Bloquez votre attention sur le mécanisme de votre respiration. Normalement c’est un acte automatique, que nous faisons sans nous en rendre compte. Rendez conscient cet acte inconscient et vous allez voir comme ça marche. Je le fais moi aussi et je me sens tout de suite mieux et mes peurs s’envolent.

Pour la première fois, Marc la regarde attentivement. Elle est jolie, toute sa personne est rassurante. Il ne sait pas pourquoi, mais elle inspire confiance, cette confiance qu’il n’a pas.

-Elle, au moins, elle a confiance en elle ! pense-t-il. 

Comme si elle lisait dans ses pensées, elle dit :
-Vous savez, avoir confiance en soi, ça s’apprend. Quand je vous ai vu, je me suis revue, il y a quelques temps. J’étais comme vous. Avant un examen, un colloque… Je ne supportais pas l’attente. Si vous voulez, je vais vous apprendre ce que je sais aujourd’hui.

Elle sourit encore et lui prend la main.

-Je m’appelle Claire et vous ?
-Marc.

Alors, Marc s’est mis à sourire lui aussi !

 

confiance

S’aider pour avoir confiance

Avoir confiance en soi, ça s’apprend

Ma petite histoire vous a plu ?
Vous l’avez déjà vécue ?

Vous connaissez quelqu’un a qui cela est déjà arrivé ?

Certainement. Nous sommes tous passé par là, un jour ou l’autre, même à des degrés différents.

Je vais faire comme Claire et vous aider à retrouver confiance en vous.

 

exercice_confiance en soi

Quoi devenir, chat ou lion ?

Que voulez-vous être :  un petit chat ou un grand lion puissant ?

Pour commencer, je vous suggère un petit exercice.

Regardez cette photo truquée bien sympathique : le chat qui se regarde dans le miroir et qui se voit lion !

 

Le matin :

  • Regardez-vous dans un miroir tous les jours
    (l’idéal est après votre toilette quand vous avez repris un bel aspect !)
  • Répétez-vous cette phrase :
    « je peux et je veux être (définissez votre désir : fort/e, patient/e, doux/ce, aimé/e, séduisant/e, etc.).
  • Répétez cette phrase avec emphase, une dizaine de fois,
    comme si vous parliez à une foule devant vous et que vous vouliez la convaincre.
  • Respirez profondément 3 fois et partez vivre votre journée.

 

Le soir :

  • Regardez-vous dans votre miroir, avant d’aller vous coucher,
    souriez-vous en bougeant votre tête de satisfaction (même si vous ne voyez aucune raison à cela, faites-le !)
  • Faites-le comme si vous étiez encore une fois devant la foule qui vous apprécie.
    Souriez en imaginant que vous regardez chacune de ces personnes qui vous regarde avec reconnaissance et amitié.
  • Répétez-vous cette phrase :
    «  Je suis fier/e de moi, je suis satisfait/e de mon comportement d’aujourd’hui, demain je serai encore meilleur/e ! ».
  • Dites cette phrase en souriant, une dizaine de fois.
  • Respirez profondément 3 fois et allez-vous coucher.

 

améliorer-confiance-en-soi

Faites-vous confiance !

 

Rappelez-vous : Faites vous confiance !

Les réponses sont déjà en vous !

 

 Allez-y et laissez un commentaire ci-dessous.
Et si vous ne vous êtes pas encore inscrit/e  faites-le
et recevez mon exercice de Relaxation gratuit.

Bonne semaine

amanda-castello-confiance-en-soi

Amanda Castello


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 thoughts on “Confiance en soi : la technique du miroir ou comment transformer un chat en lion